Le défi du handicap neurologique chronique

Le handicap neurologique chronique affecte près de plusieurs millions de personnes en France aujourd’hui et ce chiffre augmentera encore avec le vieillissement de la population.


HANDICAP NEUROLOGIQUE CHRONIQUE

On appelle ‘handicap neurologique chronique’ toutes situation d’incapacité fonctionnelle (motrice, cognitive et/ou sensorielle) résultant d’une atteinte cérébrale permanente, qu’elle soit localisée ou étendue, fixe ou évolutive ; et pouvant, dans certains cas, conduire à une situation de dépendance.


Cette atteinte cérébrale peut-être d'origine pathologique : AVC ; Alzheimer ; Parkinson notamment
Ou accidentelle : traumatisme crânien (TBI)


Le défi pour nos sociétés est colossal, tant du point de vue humain, que financier et organisationnel.
Il nous oblige à modifier le regard que nous portons sur cette réalité démographique et à repenser son modèle de prise en charge.


En particulier, l’enjeu du maintien à domicile est reconnu par toutes les politiques de santé publiques, les institutions n’offrant pas de place suffisante et étant souvent vécues comme une solution par défaut et coûteuse. Or il est possible d’accompagner et de favoriser le maintien à domicile non pas comme une fin en soi, mais dans des conditions d’activité et d’autonomie suffisantes pour la personne et son entourage, et ce en s’appuyant sur un programme de neurorehabilitation pour limiter, compenser voire restaurer les limitations fonctionnelles ainsi que les troubles moteurs, cognitifs et perceptifs qui les sous-tendent.


En particulier, le maintien d’activités physique et cognitives couplées d’une part ; et d’interactions sociales d’autre part ont des effets bénéfiques et préventifs démontrés qui sont encore trop peu exploités dans la pratique.


Grâce aux avancées technologiques, de nouveaux produits et services permettent aujourd’hui une stimulation cognitivo-motrice régulière sur le long terme.
Notre société doit impérativement s’adapter pour tirer profit de ces opportunités thérapeutiques prometteuses.

Cas d’Alzheimer

900 000

Cas de Parkinson

150 000

Plus de 65 ans qui chutent au moins une fois par an

30%

AVC par an

130 000

(1 toutes les 4 minutes)

Coût annuel maladies neurodégénératives (Europe, 2010)

130 Md€

Personnes atteintes de troubles cognitifs et résidant en maison de retraite

72%

1 femme sur 2 née depuis 2010 sera centenaire et

1 femme sur 4 sera atteinte de la maladie d’Alzheimer

Nombre de personne de 65 ans atteinte de la maladie d’Alzheimer

1 sur 20

Coût de la dépendance (France, 2010)

24 Md€