Nos principaux objectifs

Au niveau individuel

L’autonomie, c’est aussi être acteur de son parcours de soin

En transposant la neuroréhabilitation à domicile, Neuradom vise à favoriser la possibilité pour chacun de s’approprier son parcours de rééducation et de s’y investir pleinement, indépendamment des disponibilités forcément limitées des professionnels.


Cela implique de pouvoir mieux suivre ses propres progrès et mieux connaitre sa maladie. Donner au patient un retour pertinent sur l’évolution de ses performances (feedback) est un enjeu majeur de notre projet, mieux l’informer aussi (éducation thérapeutique).

Au niveau des professionnels de santé

Prolonger la stratégie thérapeutique personnalisée au domicile du patient

En permettant aux praticiens de compléter et prolonger leur démarche thérapeutique au domicile du patient, Neuradom vise à :

  • Améliorer la maintenance des effets bénéfiques obtenus grâce aux soins,
  • Améliorer les retombées bénéfiques des soins dans la vie quotidienne des patients en facilitant le transfert des compétences retrouvées avec le soignant aux actions de tous les jours,
  • Permettre une durée et une intensité d’entraînement inenvisageables en consultation afin de favoriser la plasticité neuronale, processus crucial dans la neurorehabilitation.

La rééducation est d’autant plus efficace qu’elle est personnalisée, c’est pourquoi Neuradom développe aussi des outils permettant au thérapeute d’adapter finement les exercices en fonction :

  • De la pathologie et de la sévérité des symptômes
  • Des capacités et des compétences de chaque patient
  • De l’évolution des symptômes et des progrès réalisés

Au niveau sociétal

Limiter les coûts de la dépendance et améliorer le soutien aux patients et aux familles

Faciliter le maintien ou le retour à la vie à domicile des personnes atteintes de handicap neurologique chronique constitue le levier le plus puissant dont nous disposons pour réduire les coûts liés à la dépendance en diminuant les hospitalisations indues. Pour les AVC jeunes, de plus en plus nombreux, le retour au travail constitue également un objectif majeur.


La société doit aussi mieux accompagner les 11 millions d’aidants* qui consacrent temps et énergie à aider leur proche et jouent un rôle crucial dans leur parcours de rééducation.

*Baromètre des aidants 2015 réalisé par la Fondation April et l’institut BVA

Au niveau de la recherche

Transposer la collecte de données cliniques à très grande échelle

Pour avancer, la recherche a besoin de mieux connaître les pathologies qui entraînent la situation de handicap pour mieux les comprendre. Les progrès futurs et les traitements de demain en dépendent.
L’objectif de Neuradom est de mettre en place via le dispositif AutonhomeBox® une collecte exhaustive et à grande échelle de données cliniques extrêmement précises et rigoureuses obtenues en situation, c’est-à-dire dans le milieu de vie du patient (e.g. typiquement les performances des patients lors de la réalisation des exercices de rééducation), avec le consentement éclairé et régulièrement renouvelé des participant volontaires ou, le cas échéant, de leur tuteur.